Archives

Archives pour février, 2013

Tutuuut! Faute !

Une facture Orange en 2013

Des geeks lubriques !

http://www.presence-pc.com/actualite/plateau-bit-magnetique-46327/

Compare ces champs successifs dans un fameux film des années 80


a

 

C’est à la minute 6 :

Allez, une rapide animation :

Ca frôle le génie !

Le fait que le vase ait été déplacé tendrait à démontrer simplement que ces deux plans n’ont pas été pris avec le même cadre autour de ce miroir. Mais bon, c’est quand même pas compliqué de faire un éclairage au moins de base.

 

EDIT DU 18/6

J’ai  compris ! Je croyais depuis tout ce temps que les décorateurs avaient fait deux décors identiques énantiomères, ou plus prosaïquement pour le commun des mortels pas chimiste deux décors en reflet dans le miroir.

En scrutant mon animation, j’ai trouvé ça :

– le papier peint n’est pas le même. Les positions des lais ne coïncident pas
– le cadre du miroir/de la porte sont différents même avec un éclairage aussi… différent. La position des cadres correspond
– les escaliers correspondent.

C’est ici que j’ai eu la puce à l’oreille. Qu’en est-il des éléments de décor ? La plante en pot est strictement identique, à part une feuille qui a bougé. Cela exclut de fait l’hypothèse des deux décors, car on ne peut pas raisonnablement imaginer que pour cette scène on ait fabriqué deux plantes artificiels copies conforme l’une de l’autre dans un miroir. Il n’y a qu’une plante, pas deux.

Il n’y a qu’un décor. En premier on le voit dans le miroir, puis après on voit le même décor, mais en inversé. 

Je filme le miroir de la pièce A, puis de la pièce derrière lui, une fois le miroir déposé (bien sûr), je film la pièce et je retourne l’image.

 

J’en ai pour preuve la broche accrochée au foulard que la femme a autour du cou. D’une scène à l’autre, zap elle change de côté. Youhou, tout est clair maintenant ! La seule chose qui change physiquement, c’est tout ce qui est autour du cadre, cadre compris. C »est presque parfait. Presque car les deux éclairages sont très dissemblables.

Bon ça n’explique pas pourquoi l’aigle au-dessus de la cheminée a bougé, hein.