Archives

Archives pour la catégorie ‘Sous veut venir’

Ouf, je suis encore en âge de pouvoir dire que j’ai le souvenir d’avoir vu ça à la télé. J’étais déjà né et conscient des conneries que je matais sur ces trois chaines pour le moins austères :

Ah, 1977 , ces époques vidées de toutes ces personnes pas encore nées. J’espère que je ne serai pas le dernier à avoir connu !

J’ai cherché sans succès la vidéo d’animation avec des A et des 2… Sur Antenne 2. Merci de m’aider si tu sais, gentil lecteur voyeur.

httpv://www.youtube.com/watch?v=W6IPIr8mQiE

Quand #LionelMessi portait des couches…

Je suis en 3ème et je donne un micro-espion au délégué de classe complice, et j’écoute le conseil de classe enfermé dans les chiottes à côté de la salle.

Alors un micro-espion pour l’histoire, c’est un petit  boitîer discret qui émet sur la bande FM. Tu as un walkman qui fait radio et voilà.

Et ce pote, au lieu de se taire pour que je puisse entendre le fond de l’âme de cette prof de maths qui ne semblait pas en avoir, il part dans des énumérations choisies de gens de la classe et leur affecte pour chacun une note, et bien sûr un commentaire (voilà pour le cadre)

(le tout pendant que les professeurs et le proviseur devisent pendant des plombes sur le cas machin, bref à se branler le mamouth ad nauseam)

– Alors le ptit Zong, 3, peut mieux faire. Chinois suivant. Hein, quoi cambodgien ? Et quoi, comment je pouvais deviner ? On les reconnaît plus de nos jours, et bla bla bla…

– Magali (ah Magali!), 18, très bien, allez 18,5, continuez comme ça ma ptite fille, très bien, vraiment très bien… et revenez demain soir, hein, pour la lecture.

– Jean-Michel, 9, trop gros, faut vous bouger mon vieux. Et pour le lycée, teignez-vous les cheveux en noir corbeau car la new wave c’est out of mode complet.

– Deolivera, 8, c’est une portugais, hein.

– #Mozzi, trop naze le mec, il comprend rien à rien, il a du flanc dans la tête. Il plaît qu’aux gnous. Il arrivera jamais à rien, et même si il arrivait à tromper son monde, il finirait par exploser en vol et s’étaler par terre comme une grosse otarie.

– Retaux. 11. Trop noir.

Bon bref, il m’a fait bien rire, moi et que moi puisque j’était le seul auditeur, au fin fond de ces toilettes avec un casque sur les oreilles  assis sur le trône. Et ça a bien duré une heure comme ça.

Quand ‘y repense, je me marre encore !